Oreiller de qualité : comment bien le choisir ?

Vous êtes à la recherche d’un oreiller de bonne qualité car vous souhaitez le meilleur pour votre tête (et vos cervicales) . La recherche n’est pas toujours évidente. On est vite souvent perdu face au grand nombre de marques et de garnissage sur le marché de la literie.

Mais comment choisir un oreiller de qualité, un oreiller qui vous convienne ? A quoi juger un oreiller de qualité ?

Comment juger la qualité d’un oreiller ?

Un oreiller de mauvaise qualité peut vous provoquer des douleurs aux réveils (douleur à la nuque, torticolis….). Il doit être ni trop mou, ni trop ferme.

Un oreiller est un accessoire permettant de vous aider à bien dormir. Il doit vous garantir une nuit de qualité, une nuit reposante.

L’oreiller ne doit pas créer de points de pression au niveau des appuis de la tête. Il doit aussi relâcher les tensions, c’est-à-dire que la matière doit prendre en charge le poids de votre tête pour éviter aux muscles de se contracter. Mais aussi vous éviter d’adopter une mauvaise posture la nuit, et ainsi permettre un bon alignement entre la colonne vertébrale et la nuque.

Lorsqu’un oreiller est déformé, il ne permet plus ce bon alignement, ni une bonne posture la nuit. Vous devez changer votre oreiller car les mauvaises postures peuvent être responsable de douleurs au réveil… Ce n’est jamais très agréable pour commencer une nouvelle journée.

Pour éviter qu’ils ne se déforment rapidement et offrir un bon soutien il faut privilégier un garnissage de qualité.

Un garnissage de qualité

Des oreillers existent dans de nombreuses matières ( plume, synthétique, épeautre, latex, mousse à mémoire de forme….). Chaque matière a ses avantages et ses inconvénients, mais certaines matières sont plus résistantes. En effet, le problème de nombreux oreillers est qu’ils se déforment très rapidement. Par conséquent, il faut le changer régulièrement. Un oreiller de qualité ne doit pas se déformer au bout de quelques mois (selon des études, les oreillers bas de gamme en synthétique se déforme au bout de seulement 6 mois environ)

Les oreillers en 100% latex naturel ou en céréales (épeautre, sarrasin) sont les plus résistants. Mais certaines mousses à mémoire de forme ou oreillers en synthétiques haut de gamme peuvent aussi l’être (selon la marque, la composition…). Cependant, passer un temps certaines matières ont tendance à accumuler les poussières et/ou les acariens. Pensez à les laver régulièrement.

Préférer un garnissage anti-acariens, antifongique etc mais aussi déhoussable pour des questions d’hygiènes. Sachez qu’il existe des matières naturellement saines.

Privilégiez un oreiller écologique et de bonne qualité pour le bien-être de votre corps et de votre porte-monnaie.

Articles recommandés