Oreiller ferme ou moelleux comment bien le choisir ?

Oreiller ferme ou moelleux ? Trouver LE bon oreiller, celui qui vous aide à passer des nuits reposantes n’est pas toujours évident. La plupart des Français ont des douleurs aux cervicales dès le matin, signe d’une mauvaise nuit et de cervicales mal maintenues.

Un oreiller doit maintenir et soutenir correctement la tête et les cervicales. Le rôle de l’oreiller est d’aligner correctement vos cervicales avec votre colonne vertébrale. Pour ce faire, vous devez vous procurer un oreiller adapté à votre position de sommeil et à vos préférences.

Accueil tonique ou souple ?

Souvent l’on parle d’un accueil tonique ou d’un accueil souple, un oreiller ferme ne sera pas forcément dur, et un oreiller moelleux ne sera pas forcément mou. L’accueil, c’est la sensation que nous avons lorsque nous posons notre tête sur l’oreiller. Par conséquent, un oreiller peut être ferme avec un accueil moelleux et à l’inverse moelleux avec un accueil ferme.

Oreiller plutôt mou ou moelleux?

Certains dormeurs ne jurent que par un oreiller moelleux, car il est souvent perçu comme le plus confortable.

Vous recherchez un oreiller « douillet« , un confort moelleux pour votre tête et vos cervicales, comme une sensation de cocon. Par contre, il ne faut pas confondre mou et moelleux. Un oreiller trop mou risque de ne pas assez soutenir vos cervicales. Des cervicales pas assez maintenues c’est des douleurs aux cervicales et au dos assurées ! Un oreiller mou n’est donc pas recommandé-même à éviter-surtout si vous avez tendance à vous réveiller avec des torticolis !

Quant à un oreiller avec un accueil moelleux, il vous apportera confort et douceur. Il est souvent recommandé pour les personnes avec une petite morphologie, ou si vous dormez sur le dos/ventre.

Oreiller plutôt ferme ?

La plupart des personnes pensent qu’un oreiller ferme est idéal si l’on a mal aux cervicales. Cependant, il faut faire attention car un oreiller trop ferme, trop dur, peut endommager la zone cervicale. En effet, l’oreiller peut amener trop de pressions sur cette zone.

Cependant, un bon oreiller ferme permet d’avoir un bon maitien sur la zone cervicale et ainsi d’éviter les tensions.

Un oreiller ferme ne doit pas vous faire mal au cou ou aux oreilles. Si c’est le cas, changez pour un autre garnissage qui vous conviendra mieux.

Il vaut mieux privilégiez un oreiller avec un accueil tonique.

Si vous avez une corpulence plutôt forte, il est souvent préconisé de dormir avec un oreiller plus ferme, pour bien maintenir les cervicales, mais encore une fois c’est un choix personnel.

Peut-on se fier à la densité ?

La densité de l’oreiller est toujours indiquée lorsque vous cherchez un oreiller, mais il est parfois difficile de savoir à quoi ce chiffre correspond. La densité correspond à la quantité de matière sur la surface de l’oreiller et est exprimée en kg/m3. Il est difficile de raisonner en terme de densité puisque la densité va changer selon le garnissage de l’oreiller. Selon la matière vers laquelle vous voulez vous diriger, il peut être intéressant de regarder les densités proposées.

Les oreillers synthétiques

Pour l’oreiller à mémoire de forme, son confort est plutôt considéré comme ferme. la densité correspondra surtout à la qualité de l’oreiller. Plus la densité sera élevée, plus sa forme initiale reviendra rapidement et moins il se déformera dans le temps. Il doit avoir un minimum de 50kg/m3 pour cette matière.

Les oreillers au garnissage naturel

  • Les oreillers en plumes et en duvets sont généralement moelleux et gonflant. Bon à savoir, plus il sera lourd- il y a plus de plumes- plus il sera ferme. Il faut compter entre 600gr pour les plus moelleux et 1,3 kg environ pour les plus fermes.
  • Les oreillers en pur latex, sont fermes mais ont un accueil moelleux. Ils sont souvent décrit comme souple et tonique à la fois. La densité pour cette matière peut varier entre 45kg/m3 pour les plus souples et 55 kg/m3 pour les plus fermes.
  • Les oreillers en épeautre, sarrasin, ou encore en laine sont les plus fermes et durs. En effet, ils conviennent principalement aux personnes qui recherchent un oreiller avec un accueil assez dur.

Oreiller mi-ferme, le bon compromis ?

Connaissez-vous les oreillers mi-ferme ? comme leur nom l’indique, leur densité est à mi-chemin entre un oreiller ferme et un oreiller moelleux, entre un accueil tonique et souple.

Ni trop mou, ni trop ferme : un confort universel

Si vous n’avez pas vraiment d’exigence, et hésitez, ce choix d’oreiller est un bon compromis. Il fera le bonheur de tous.

Si vous avez le même oreiller depuis de nombreuses années, il peut être déstabilisant de le changer car vous vous y êtes habitué. Laissez vous quelques nuits avant de donner votre verdict définitif sur votre oreiller, surtout si vous optez pour un autre garnissage.

Au final, même si il existe quelques recommandations, le choix de l’oreiller est un choix personnel, vous devez vous diriger vers des oreillers qui vous conviennent, sur lequel vous vous sentez bien accueilli. Tout comme la forme de l’oreiller, c’est un choix plutôt personnel, qui peut notamment dépendre de votre position de sommeil.

Articles recommandés